STEFANO BIANCHI

À travers ses photographies de serpillières savamment composées, Stefano Bianchi (1964) nous donne, avec humour, une vision de ce monde éphémère où prime l’apparence et la survalorisation de soi par l’achat de vêtements de luxe. Chiffons, déchets, restes tombés au sol deviennent des symboles de la brièveté de la vie et du temps qui passe. Sorte de vanité du monde moderne, ils nous interrogent sur notre attachement aux choses matérielles, aux belles images.

Stracci

Stefano Bianchi
Stracci
, 2005
Photographies couleur
100 x 120 cm
Collection Mudam Luxembourg
Donation 2006 - Ada et Simone Schmitt
© Stefano Bianchi
Exposition au Mudam Luxembourg 04/04/2007 - 01/07/2007
© Photo : Rémi Villaggi

Exposition

Stefano Bianchi
04/04/2007 - 01/07/2007